Traitement des eaux de lavage pour un procédé de ressuage

Notre Client situé à Montréal, une entreprise mondialement reconnue dans le domaine de la fabrication des pièces de fixation et des composants d’assemblage aéronautiques souhaite procéder au traitement de ses eaux industrielles. Dans le cadre de leur production, deux effluents différents sont impliqués : les huiles de coupe destinées au refroidissement dans le cadre de l’usinage des pièces et les eaux de rinçage du banc de ressuage. Les deux applications génèrent jusqu’à 900 L d’eau usée par jour.

 
Dépourvu d’une station de traitement d’eau industrielle, notre Client se doit de stocker ses eaux usées jusqu’à ce qu’un prestataire extérieur de traitements de déchets les évacue pour élimination. Un tel stockage de contaminants engendre des contraintes et des dépenses pour l’entreposage tout en présentant un risque environnemental certain. Ainsi, notre Client souhaiterait traiter ses eaux usées de production afin d’être en mesure de les rejeter à la canalisation en toute conformité, et réduire ainsi ses coûts d’exploitation et supprimés tout stockage sur site.

Des échantillons prélevés et analysés permettent la formulation spécifique d’un mono-réactif

Coagulation-Floculation pour les eaux de lavage d'un procédé de ressuage
Coagulation-Floculation pour les eaux de lavage d'un procédé de ressuage
Deux échantillons distincts ont été fournis par notre Client dans le but d’être testés et analysés par nos experts NISKAE en laboratoire. Il s’agit pour le premier échantillon des huiles de coupe prélevées directement dans le bac des machines d’usinage. Avec un dosage de 3,0 g/L, notre formulation de coagulant-floculant réalisée sur mesure a permis d’obtenir un pourcentage de boues de quelques pourcents, non-collantes et bien déshydratables pour une filtration aisée par sacs filtrants. La filtration et la séparation gravitaire des boues assure une facilité de mise en œuvre et d’exploitation pour notre Client. De plus, notre réactif spécifique a pu abaisser le taux en matières en suspension. Le second échantillon, les eaux de rinçage du banc de ressuage sont issues d’un processus de vérification des microfissures par application d’un produit pénétrant à la surface des pièces usinées. La couleur initiale du filtrat est jaune néon, puis une fois que l’effluent est en contact avec le mono-produit floculant, il en résulte d’un filtrat clair, translucide et complétement incolore.

NISKAE a pu développer un seul et même réactif floculant pour deux effluents de production distincts. Prêt à l’emploi et doser dans des quantités minimes le mono réactif coagulant permet une simplification conséquente des opérations de gestion des déchets pour notre Client.

Un rejet des eaux de lavage désormais conforme aux réglementations

La formulation développée spécifiquement répondant aux besoins de notre Client permet l’utilisation d’un seul pulvérulent adapté et efficace pour le traitement d’un mélange de deux effluents distincts. Cela permet la réduction du nombre et de la consommation des réactifs pour le traitement des eaux industrielles. Une fois traitée, le rejet des eaux sera désormais conforme aux règlements du réseau municipal, et donc, nul besoin de stocker ses eaux pour être retirées pour l’élimination par un prestataire extérieur.